Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Château, Agence immobilière MEUDON 92190

URBANISME : CE QUI CHANGE A MEUDON

Publiée le 21/10/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 26 juin dernier, une modification du Plan Local d’Urbanisme a été adoptée par Grand Paris Seine Ouest. Au cœur du dispositif : la préservation de l’esprit village des zones pavillonnaires, la mixité sociale, la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique lié à une densification urbaine excessive.

Refus des permis

En 2018, sur 72 demandes de permis de construire déposées en mairie, 20 ont été refusées ou bien annulées par les demandeurs. Et ce pour plusieurs motifs :

-          Les règles d’implantation par rapport aux règles du PLU ne sont pas respectées,

-          Le projet a un impact négatif sur l’environnement, se situe à proximité d’un monument historique ou ne respecte pas le maintien du bâti traditionnel Meudonnais

Protection de la biodiversité

Autre ambition de cette modification : renforcer la qualité environnementale des projets et la biodiversité, lutter contre le réchauffement climatique dans les secteurs résidentiels et mieux préserver le paysage. Pour cela, deux leviers essentiels : la réduction de l’emprise au sol des constructions, et l’augmentation du taux d’espaces verts et de pleine terre pour lutter contre l’imperméabilisation de la terre et l’instauration d’un droit de retrait par rapport aux arbres. Il s’agit d’éviter la destruction des cœurs d’îlots verdoyants, refuges de biodiversité et corridors écologiques.

L’esprit « village » des zones pavillonnaires

L’évolution du PLU vise également à limiter la hauteur des constructions dans les zones résidentielles pour conserver l’aspect pavillonnaire de certaines zones, le paysage urbain et les perspectives.

Garantir la mixité sociale

Afin de ne pas subir la tutelle de l’État, le taux de logements sociaux de la commune doit demeurer supérieur à 25 %. A ce titre, la modification du PLU impose désormais un taux de 25 % à 30 % de logement locatif social dans tout nouvel immeuble de logements.

Entreprises et équipements publics

La modification encourage également les zones d’emplois, pour permettre la venue d’entreprises, de services publics ou d’équipements collectifs. Enfin, ce nouveau PLU doit rendre possibles la création, la modification et la suppression d’emplacements réservés au bénéfice de la commune. Trois emplacements réservés nouveaux sont créés sur des terrains de sport enclavés dans la forêt domaniale, afin de permettre dans le futur le transfert des équipements sportifs municipaux situés actuellement avenue de Trivaux.

Notre actualité